équipe

Notre petite équipe est composée de professionnels avec une formation de pointe au carrefour du droit, des affaires publiques de pointe et des enjeux de protection animale de façon à fournir un service de qualité à nos clients.

Alice Di Concetto

Alice Di Concetto

Alice Di Concetto a fondé l’institut européen pour le droit de l’animal en 2021. Elle y exerce la fonction de juriste en droit de l’animal. Elle enseigne également le droit de l’animal à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ainsi que l’éthique animale à Sciences Po (Collège universitaire).

Durant ces trois dernières années passées à exercer dans le monde des affaires publiques européennes, Alice Di Concetto a notamment contribué à l’intégration de mesures de protection animale dans le Pacte vert européen (“EU Green Deal”). Précédemment, Alice était chargée de recherche au sein du programme de droit de l’animal de l’École de droit de Harvard de 2016 à 2018. Ses travaux ont notamment été publiés dans la Revue internationale de droit économique, la Revue de l’Union européenne, ainsi que la Revue semestrielle de droit animalier.

Alice Di Concetto a deux Master en droit: elle est diplômée de Sciences Po (Master droit économique, Ecole de droit, 2015) et de l’Ecole de droit de Lewis & Clark (Master spécialisé en droit de l’animal, “LL.M”, 2016). Elle est en outre titulaire de l’examen d’entrée à l’école du barreau de Paris (C.R.F.P.A.) (2016).

Reagan M. Sova

Reagan M. Sova est le rédacteur en chef de l’institut européen pour le droit de l’animal, où il s’assure de la qualité rédactionnelle des publications internes et externes.

Reagan est diplômé de l’Eastern Michigan University, aux Etats-Unis, où il a obtenu un Master en littérature et écriture anglaise (B.A. in English Language, Literature, and Writing, 2016). De 2009 à 2013, Reagan a enseigné la littérature anglaise en tant que chargé d’enseignement à l’université de Jackson College dans l’Etat du Michigan. Il a également enseigné l’écriture créative à l’université de Louisville dans l’État du Kentucky. En 2015, Reagan a quitté le monde universitaire afin de se consacrer à l’écriture de son premier roman, Tiger Island, publié aux éditions Harvard Square Press en 2017, devenant un bestseller de la littérature indépendante et underground.

Depuis son arrivée à Bruxelles en 2018, Reagan a mis ses compétences en anglais en tant qu’enseignant, rédacteur et écrivain au service de cabinets d’affaires bruxellois, avant de rejoindre l’institut européen pour le droit de l’animal en 2021.

Reagan M. Sova

Services

L’institut européen pour le droit de l’animal fait preuve de diligence dans l’ensemble de son travail au service de la cause animale.

  • Ce service s’adresse aux organisations qui portent des propositions de réformes en vue d’améliorer la condition animale.

    L’institut européen pour le droit de l’animal aide les organisations à identifier quels textes nécessitent d’être réformés, mis en œuvre, ou adoptés, et recommande des réformes à mener en droit, y compris sous forme de rédaction d’amendements.

  • Ce service s’adresse aux organisations qui souhaitent être accompagnées dans leurs activités de plaidoyers auprès des institutions publiques.

    L’institut européen pour le droit de l’animal conseille dans l’adoption et mise en œuvre de stratégies de lobbying.

    Nous identifions les interlocuteurs pertinents et aidons à la mise en place d’un calendrier d’actions en vue de permettre aux acteurs de présenter leurs propositions aux acteurs institutionnels.

  • L’institut européen pour le droit de l’animal propose des formations en droit de l’animal et sur les politiques publiques en Union européenne et ses États membres.

    Il s’agit de programmes sur-mesure et adaptés aux besoins de nos clients, en vue de les faire monter en compétence et en autonomie dans leurs activités de stratégie et de plaidoyer.

  • L’institut européen pour le droit de l’animal fournit des services de veille spécialisés pour les professionnels en droit et affaires publiques nourrissant un intérêt pour la protection animale.

Domaines d’expertise

    • Législation et politiques politiques sur le bien-être animal, agricole et alimentaire, notamment les directives et règlements européens sur le bien-être animal en élevage, la Politique Agricole Commune, et le Pacte vert européen
    • Les normes de bien-être animal dans les labels et certifications privées, à l’instar du label bio européen ou des signes de qualité officiels
    • La législation sur l’information au consommateur en matière de bien-être des animaux d’élevage sur les denrées alimentaires (étiquetage, labels, allégations visuelles, textuelles, etc.)
    • La réglementation du traitement des animaux destinés à la production de cuir, laine et fourrure en droit
    • La réglementation de la production et commercialisation des alternatives aux denrées alimentaires d’origine animale (protéines végétales et cellulaires)
    • Possibilités et opportunités de mettre fin aux exceptions réglementaires sur la base des pratiques courantes de l’industrie ou de la tradition
    • L’encadrement juridique du traitement réservé aux animaux destinés à l’expérimentation scientifique
    • La réglementation relative aux alternatives à l’expérimentation animale
    • Les politiques publiques visant la transition totale vers les alternatives sans “modèles” animaux
    • L’encadrement des animaux sauvages gardés en captivité à des fins de divertissement (zoos, cirques, films, etc.)
    • L’encadrement des animaux utilisés dans le cadre de traditions et rituels (corrida, combats de coqs, abattages rituels, etc)
    • Politiques publiques et législations concernant la conservation des espèces
    • Politiques publiques et législations de lutte contre traffic d’espèces sauvages
    • Lois et réglementations encadrant la détention d’animaux sauvages
    • Le traitement réservé aux espèces dites “invasives” en droit
    • Lois et règlements concernant la chasse
    • Dispositions de droit international encadrant le traitement des animaux en tant que marchandises et ressources naturelles (Conventions de l’ONU, Codes de l’OIE, Traités internationaux de commerce, etc.)
    • Règles de l’Organisation Mondiale du Commerce et leurs interprétations par les organes de règlement des différends, ainsi que leur articulation avec le droit européen et national

Mission, Vision & Valeurs

Notre mission est d’assister les acteurs œuvrant pour un monde davantage respectueux des animaux non-humains et humains. Nous poursuivons cet objectif conformément à des principes de non violence et contre toute forme d’oppression.

Mission

Animal Law Europe poursuit une mission d’intérêt général visant à l’amélioration du traitement réservé aux animaux en droit et dans les politiques publiques. Cette mission est menée en toute légalité et selon les principes de la non-violence. Animal Law Europe considère que la diffusion du savoir en lien avec le droit de l’animal est indispensable pour obtenir des changements ambitieux de la législation en faveur des animaux. A ce titre, Animal Law Europe encourage une diversité d’acteurs – associations, administrations publiques, entreprises et universitaires – à agir pour les animaux en leur fournissant l’expertise nécessaire à obtenir des changements radicaux.

Vision

L’Institut européen pour le droit animal poursuit la vision d’un monde dans lequel les animaux cessent d’être exploités. Il s’agit au contraire de leur réserver un traitement décent en vertu de leur sentience.

En pratique, Animal Law Europe poursuit la prise en compte effective du bien-être animal dans la formulation et mise en œuvre des politiques publiques de l’Union européenne et des États membres, conformément à la lettre de l’Article 13 du Traité de Lisbonne.

Valeurs

  • La protection animale : Animal Law Europe œuvre à accroître et améliorer la prise en compte des intérêts des animaux en droit et dans les politiques publiques. A ce titre, l’Institut européen pour le droit de l’animal encourage et accompagne les acteurs à prendre en compte de manière innovante et effective le caractère vivant, au-delà d’une vision réductrice du « bien-être animal », trop souvent mise au service uniquement d’activités génératrices de profits.
  • La tolérance : Fondée par une femme, l’Institut ne collabore pas sur des projets contribuant à diviser la société et à marginaliser des populations vulnérables (pauvres, minorités raciales, femmes, membres de la communauté LGBTQIA+). Une mission de protection animale n’est pas un passe-droit pour maltraiter ses collaborateurs ou tenir des propos haineux à l’égard de certaines catégories de la population – autant de comportements qui entachent le mouvement de protection animale. A ce titre, le cabinet reste vigilant sur les comportements harcelants et les discours haineux, en interne comme en dehors de l’organisation, et se dissocie des personnes les adoptant ou les encourageant.
  • La diversité et le plurilinguisme : L’Union européenne compte 27 Etats-membres et 24 langues officielles. Le favoritisme accordé à certaines langues dans la conduite des affaires publiques a pour effet de marginaliser certains pays, en particulier les pays de l’Est et du Sud. Pour remédier à ce manque de représentativité, l’Institut européen pour le droit de l’animal insiste sur la maîtrise d’au moins une langue autre que l’anglais, le français ou l’allemand. L’Institut promeut la compréhension multilingue, concept selon lequel chacun s’exprime dans sa langue maternelle plutôt qu’en anglais lorsque l’interlocuteur comprend cette langue. Dans le prolongement de cet engagement, l’Institut s’efforce de traduire ses travaux de façon à les rendre accessibles aux non-anglophones.
  • La collaboration et la pluri-disciplinarité : Pour lutter contre la segmentation des initiatives, réduire les dynamiques de compétition inefficaces et élargir le domaine de la protection animale aux acteurs non associatifs, l’Institut européen pour le droit de l’animal a à cœur d’intégrer ses clients dans un réseau professionnel polyvalent, mêlant associations, secteur privé, secteur public et milieu universitaire en vue de créer des synergies.
  • La pédagogie et l’accessibilité : L’Institut mène une mission de formation auprès de l’ensemble des acteurs concernés par la place de l’animal dans notre société. Parce que les outils de compréhension ne doivent pas être réservés à une minorité de spécialistes, cette mission d’enseignement s’adresse à tous, quelque soit le niveau des participants, leur milieu professionnel, leur niveau de formation, leurs pays d’origine.

Preferences

When you visit our website, your browser may store information from specific services, usually in the form of cookies. You can change your privacy preferences here. It should be noted that blocking certain types of cookies may affect your experience on our website and the services we are able to offer you.

Functional cookies
required

Click to enable/disable Google Analytics
Click to enable/disable Google font

Privacy policy.

In order to provide you with the best possible service and to offer you a personalized service, the Site uses cookies. You can set your preferences or allow only functional cookies to be used.